Capharnaum
Israel Ministry of Foreign Affairs
*

 Capharnaum

3/19/2000

 

 
 CAPHARNAÜM | TABGHA | NAZARETH | JÉRUSALEM | BETHLÉEM |
 LISTE DES SITES | CARTES
 
     

Capharnaüm - Le site

 
 

 

 

 

 

Photo: H. Isachar
 

Lorsque Jésus entendit que Jean avait été jeté en prison, il revint en Galilée. En quittant Nazareth, il se rendit à Capharnaüm, situé à proximité du lac, dans la région de Zabulon et de Naphtali et il y séjourna.
(Matthieu 4 : 12-13)

Le site de lancien village de pêcheurs de Capharnaüm (en hébreu Kfar Nahum, le village de Nahum) est situé sur la rive nord-ouest du lac Kinnéret (la mer de Galilée), à 2,5 kilomètres au nord-est de Tabgha, et à quelque 15 kilomètres au nord de Tibériade.

Cette localité, mentionnée pour la première fois dans le Nouveau Testament, est abondamment citée dans les récits de lEvangile et désignée comme le lieu où vécut Jésus durant une grande partie de son ministère en Galilée. Cest là, selon le Nouveau Testament, quil guérit de nombreux malades et quil exorcisa plusieurs personnes possédées par des démons .

Quelques apôtres - Simon (appelé Pierre) et son frère André, Jacques, le fils de Zébédée et son frère Jean - vécurent dans ce village et Matthieu (Lévi, fils dAlphée) y était percepteur dimpôts.

Des témoignages archéologiques indiquent que la localité fut créée au début de la dynastie asmonéenne (les monnaies les plus anciennes retrouvées sur le site datent du IIe siècle avant lère chrétienne). Elle était située près de la frontière de la province de Galilée, sur un embranchement de la route commerciale Via Maris. A lépoque du récit de lEvangile, Capharnaüm comprenait un poste de douane et une petite garnison romaine commandée par un centurion.

La ville ne participa à aucune des deux grandes révoltes juives contre Rome, et les écrits juifs de lépoque identifient Kfar Nahum comme lune des quatre localités comptant des minim (des hérétiques en hébreu) parmi ses habitants. Il sagit peut-être dune référence à lune des petites sectes judéo-chrétiennes exclues, à la fin du Ier siècle, de la participation aux offices de la synagogue, lorsque la bénédiction concernant les minim fut ajoutée aux dix-huit bénédictions de la prière quotidienne.

Le village, gravement endommagé par le tremblement de terre de 746, fut reconstruit un peu plus loin au nord-est (dans les environs de lactuelle église grecque-orthodoxe), mais la suite de son histoire, son déclin et finalement son abandon au cours du XIe siècle, sont mal connus. Malgré limportance de Capharnaüm dans la vie de Jésus, rien nindique la moindre construction à lépoque des croisés. Un voyageur du XIIIe siècle ny trouva que les cabanes de sept pêcheurs pauvres.

Le site fut redécouvert en 1838 par Edward Robinson, un Américain spécialiste de géographie biblique. En 1866, le capitaine Charles W. Wilson, un explorateur britannique, identifia les ruines de la synagogue et, en 1894, une partie de lancien site fut achetée par la Garde franciscaine de la Terre sainte. Les principales fouilles franciscaines furent menées de 1968 à 1984. Dautres fouilles du site grec-orthodoxe voisin furent organisées de 1978 à 1982.

 Léglise de la maison de Pierre
 L'église grecque-orthodoxe des Sept Apôtres
 La synagogue

   - Carte de la Galilée

 
 
Press for print versionPrint version
  
Send To Friend
  
  
  
  
  
Share